Septembre 2006

 





Entreprendre

en Morvan



 

 



Au lendemain de la guerre la sociéé Morvan, à la raison sociale emblématique, a employé plus de 700 salariés; 500 y travaillaient encore à Château-Chinon au milieu des années 60. Aujourd'hui Dim, premier employeur industriel de la ville, comme du Parc du Morvan,n'en déclare plus que 131... et annonce son intentin de fermer le site !

Certes nombre de morvandaix travaillent à l'extérieur, dan sles villes portes Autun et Avallon, mais aussi Nevers,Le Creusot - Montceau-les-Mines, voire Châlon-sur-Saône et Dijon. Qui plus est entre 1990 et 1999 4800 bourguignons, appartenant le plus souvent à des ménages jeunes et actifs, ont tranféré leur résidence principale dans l'une des communes du Parc.

Malgré cet afflux et le voisinage de ces bassins d'emploi, lea population du Parc atteint néanmoins un triste record de 82 retraités pour 100 actifs. Les jeunes continuent à s'expatrier. Pourtant des "PME" dynamiques y ont fait souche et s'y développent.  Après les Néerlandais du Morvan thème du collque d el'année 2005, L'Académie du Morvan s'est intéressée à ces nouveaux entrepreneurs. Un échantillon d'une quinzaine d'entre eux a été interrogé et une table ronde leur a été consacrée le 16 septembre 2006 à  la Maison du Parc à Saint-Brisson. Le résultat de ces entretiens et de ces échanges est présenté dans cette note.


Commander l'exemplaire












ACADEMIE DU MORVAN

"Tout ce qui intéresse le Morvan est nôtre"