Académie du Morvan

Bulletins n° 54 et 55 année 2002


Christian Bouchoux


Arleuf sous l'Ancien Régime


Résumé du Bulletin


L'importance du rôle historique qu'a joué la paroisse d'Arleuf au sein du terroir morvandiau paraît incontestable, ne serait-ce qu'au regard de son ancienneté, de sa grande étendue, de la taille encore plus conséquente, sous l'Ancien Régime, de la seigneurie de la Tournelle dont elle dépendait temporellement, dans le cadre du comté de Château-Chinon. Il faudrait sans doute y ajouter une mentalité typique du Haut-Morvan, reflet d'un habitat dispersé et éclaté en petites communautés, confronté à des habitudes de vie rude, elle-même exacerbée par des conditions de servitudes seigneuriales particulièrement rigides et vivaces. Ces caractéristiques ont su imprimer dans le passé, et de manière parfois violente, comme aux périodes révolutionnaires, un certain particularisme dont les traces ont pu ne pas complètement disparaître. Cependant, la rareté des vestiges visibles de nos jours (sauf, paradoxalement, ceux qui ont trait à la période la plus antique), la parcimonie des archives, surtout au Moyen-Age ou à l'époque moderne, semblent apparemment démentir cette importance, historique, ou, du moins, ne pas l'entretenir.











Bulletin épuisé

consultable à la bibliothèque de l'Académie






Bulletins n°54 et n°55